TAG Heuer Aquaracer Black Titanium Montres Pour 2016 Hands-On

Sous la direction de Jean-Claude Biver, TAG Heuer a entrepris quelques démarches qui contribuent à relancer la marque. Quelques faits saillants récents incluent le très discuté Heuer 02T Tourbillon ainsi que la nouvelle montre TAG Heuer Connected et la reprise d’un vieux classique, le Heuer Monza. Tous contribuent à affirmer la stratégie de TAG Heuer comme un peu de règle-disjoncteur tout en restant fermement dans la catégorie d’entrée de gamme du marché de montres suisses de luxe. Le TAG Heuer Aquaracer ne cesse de s’améliorer, et ces nouveaux modèles s’améliorent sur la version précédente avec des étuis en titane PVD noir et des couleurs vibrantes.

TAG Heuer n’a pas déçu avec cette version, soit une fois de plus, épicer son pain et ses montres de plongée Aquaracer. Comme l’année dernière, les mises à jour de la gamme viennent à un diamètre de 43 mm et utiliser le mouvement TAG Heuer Calibre 5, alias le mouvement ETA 2824-02. Ce mouvement est un cheval de labour TAG et fonctionne à 28.800bph avec une réserve de marche de 38 heures. Rien de nouveau ici, et les principaux changements de cette année sont dans l’ajout encore plus audacieux de style et de couleurs à la ligne.

TAG Heuer Aquaracer Black Titanium Montres On Hands

Tan rejoint rouge et noir cette année, offrant un look légèrement plus doux mais encore masculin au style de plongeur classique. Toutes utilisent des lunettes en céramique noire et des étuis en titane noir revêtus de PVD, et elles s’écartent un peu des modèles 2015 TAG Heuer Aquaracer en accentuant le rouge dans la lunette en céramique ainsi qu’une sangle bleue correspondante pour l’option bleue. Le cadran a également eu une mise à niveau en utilisant le rouge et le bleu pour accentuer les indices et les mains plates. Le rouge est impétueux, le bleu un peu plus sombre, et le bronzage sablonneux est juste très sans effort frais. Il peut sembler que je suis fawning un peu ici, mais TAG a évidemment mis beaucoup de réflexion dans chaque option de couleur, et ils travaillent tous.

TAG Heuer Aquaracer Black Titanium Montres

Nouveau pour 2016 est le tan-accentué TAG Heuer Aquaracer Black Titanium modèle et c’est peut-être mon préféré. Celui-ci utilise des indices du bleu et du rouge mais avec (évidemment) bronzage colorant à la place, qui fonctionne brillamment contre le boîtier noir, cadran et lunette. La sangle est également bronzée avec un fermoir déployant noir. Le cadran est comme le bleu et le rouge mais avec une aiguille des secondes jaune qui aide le contraste contre la céramique noire et correspond au logo TAG Heuer et marque Aquaracer.

Comme nous l’avons mentionné l’année dernière, alors que ces font d’excellents plongeurs de bureau d’entrée de gamme, leurs spécifications leur permettent d’être encore considéré comme un vrai plongeur avec 300m de résistance à l’eau et une lunette qui tourne dans une direction pour les événements de synchronisation. Le problème de considérer ces montres de plongée sérieuse est que la couleur (par exemple, le bleu) ne sera pas aider un morceau dans les conditions de plongée sombre ou profond, et la sangle – tout en excellent pour le jour au jour – ressemble à peine quelque chose qui résisterait Les conditions difficiles d’un bateau de plongée et n’a pas de moyen facile à étendre pour s’adapter sur un costume humide.

TAG Heuer Aquaracer Black Titanium

Ainsi, alors que les nouvelles 2016 TAG Heuer Aquaracer Black Titanium replique montres sont principalement une évolution plus forte et plus audacieuse de la ligne, je pense qu’ils feront bien sur le marché que TAG Heuer vise. C’est un segment difficile qui se positionne entre les plongeurs de gamme inférieure évidente qui sont maintenant également rejoints par la récolte de montres connectées / intelligentes et montres de plongée plus pricier comme les Pelagos Tudor et Sinn T1, par exemple. Comme Zen mentionné dans son Omega coût de pièce d’entrée, le moins cher mécanique montre Omega est le Seamaster Diver 300M Co-Axial qui commence à 4,400 $. C’est un nombre qui ne fonctionnera pas pour beaucoup d’acheteurs, donc ces TAG Heuer Aquaracers sont une alternative solide.

Il est également intéressant de noter que TAG Heuer a également ajouté deux modèles plus conservateurs à la ligne. Tout d’abord, un modèle en acier qui a une lunette bleue classique et cadran qui rappelle de l’Omega Seamaster 300M. Et puis, il ya un modèle en céramique avec une lunette en or. Personnellement, c’est mon moins favori du lot, mais un qui pourrait attirer ceux qui recherchent moins une montre de plongeur, mais plutôt plus d’une usure au jour le jour qui serait bon sens de la mode.

Omega Speedmaster Moonwatch ‘CK2998’ Limited Edition Montre mains libres

Omega a lancé un torrent de nouveaux modèles et de couleurs à Baselworld en Mars dernier, et parmi les nouveaux Planet Oceans et Moonphase Speedmasters nous avons trouvé le beau et entièrement charmant Omega Speedmaster Moonwatch “CK2998” Limited Edition. Partageant la même forme de base que le Moonwatch «First Omega in Space», ce chronographe svelte mais sportif est un clin d’œil à la référence CK 2998 Speedmaster que Walter Schirra portait en 1962 lors de son vol orbital sur la mission MA-8 du Mercury Program. Niché précairement dans son vaisseau, le Sigma 7, Schirra orbitait la Terre 6 fois et, au bénéfice de l’Oméga moderne, l’a fait en portant un Speedmaster tôt qu’il avait acheté pour un usage personnel.

Bien qu’il faille plus de deux ans avant que la NASA choisisse le Omega Speedmaster comme pièce d’horlogerie, la CK 2998 était en effet la première replique montre dans l’espace et a occupé une place importante dans l’histoire d’Omega et dans les coeurs de plusieurs Collecteur rapide. Le nouveau Omega Speedmaster Moonwatch “CK2998” (citations d’Omega, pas le mien) présente une belle coloration bleue ancrée par un cadran blanc argenté et une caisse en acier de 39,7 mm. Le cadran de style panda donne au “CK2998” un look distinct qui se trouve quelque part entre le “FOiS” d’origine noir et le modèle d’or Sedna lancé l’année dernière.

A la différence des variantes originales et Sedna, le Omega Speedmaster Moonwatch “CK2998” a été équipé d’une aiguille de sucette et d’une échelle tachymétrique sur la lunette. Le dossier est solide et porte le médaillon Speedmaster Seahorse original d’Omega et le “CK2998” résiste à l’eau jusqu’à 50 mètres. Propulsé par Speedy-célèbre calibre 1861, Omega a judicieusement décidé de continuer à utiliser ce mouvement héritage dans le vintage inspiré “First Omega dans l’espace” modèles. Le 1861 est un chronographe à 12 heures manuellement enroulé et cames avec une réserve de marche de 48 heures. Compte tenu de sa lignée et de sa connexion à l’exploration spatiale, le 1861 est un gros problème pour Omega, et son utilisation continue n’est pas seulement un clin d’oeil à leur passé spécifique, mais aussi à la vieille école de l’enthousiasme watch – en particulier quand juxtaposée par le hautement La réalité technique des mouvements modernes d’Omega (pensez: co-axiale, anti-magnétique, et la certification METAS).

Contrairement au mouvement, l’encadrement de 39,7 mm se fait sentir volontairement à l’ancienne, surtout sur une table pleine de 44,25 mm de Dark Side of réplique montres Moons, de Moonphase Master Chronometers et de 55mm de large Ploprofs. Le fait est, la ligne moderne d’Omega est, en moyenne, assez grande. Alors que le Omega Speedmaster Moonwatch “CK2998” n’est pas étonnamment petit, sa taille de cas un peu plus petite (et la construction en acier) offre une option Speedmaster attrayant et attrayant pour ceux qui ne veulent pas quelque chose d’aussi grand qu’un DSoTM ou quelque chose comme commune comme un Speedmaster Pro.

Omega Speedmaster Moonwatch Alaska Project Révision de l’observation

Omega Speedmaster Moonwatch Alaska Project Chronique de montre Commentaires de poignet Le Omega Speedmaster Moonwatch Alaska Référence de projet 311.32.42.30.04.001 était le modèle de montre de Speedmaster d’édition limitée qu’Omega a présenté à Baselworld 2008. Il se trouve avoir l’une des «histoires limitées d’édition les plus intéressantes “Parmi les modernes en édition limitée Omega Speedmaster Moonwatches, à mon avis, et il arrive à regarder vraiment cool. Je vais facilement admettre que mon achat de cette montre a commencé avec un intérêt initial quand il a fait ses débuts, mais je ne l’ai obtenu jusqu’à plusieurs années plus tard. Heureusement pour moi, j’ai pu obtenir le dernier invendu nouveau aux États-Unis qu’Omega avait. J’ai entendu dire que récemment The Omega Speedmaster Moonwatch projet de l’Alaska est devenu un favori des collectionneurs, avec des prix croissant à la vente aux enchères.

Je n’aime pas avoir les mêmes montres que tout le monde, même s’il ya une bonne raison d’avoir ces replique montre. Je ne suis jamais timide à suggérer aux gens que l’obtention d’un Omega Speedmaster est une bonne idée, mais pour moi, j’aime porter celles qui sont un peu moins communes. En outre, j’ai un endroit doux dans mon cœur pour les montres de sport à composition blanche – et si vous n’avez pas remarqué, il n’y en a pas trop dans la famille Omega Speedmaster Moonwatch.

Omega produit encore Speedmaster Moonwatch modèles très semblables à ceux qui sont allés à la lune au cours des missions Apollo sur les poignets des astronautes de la NASA dans les années 1960. Ce qui a commencé comme une montre de course dans les années 1950 est devenu la veille d’astronaute / pilote d’espace après le succès des missions de la NASA. Pensez-y, dans les années qui ont suivi l’atterrissage de la lune, qui ne voulait pas porter la même montre que celle portée par les gars qui sont allés à la lune?

Le succès de la Speedmaster Omega n’est pas seulement en raison de l’histoire, mais aussi en raison de son dévouement à être un outil de regarder en premier, et une «belle montre» en second lieu. Ce n’est pas toute la fonction et aucun style, mais il fonctionne merveilleusement comme un objet utilitaire qui se trouve juste à regarder sexy dans le processus. Reams ont été écrits sur pourquoi le Omega Speedmaster Moonwatch est un must-have pour la plupart des amateurs de montre moderne, et je ne vais pas chercher à réitérer l’amour et la passion qui a été ainsi communiqué depuis de nombreuses années sur Internet et dans les publications de montre. Tout ce que je peux faire est d’ajouter mes propres pensées et l’expérience avec les modèles de montre Omega Speedmaster.

Omega a fait le 2008 Speedmaster Moonwatch projet de l’Alaska comme une «re-édition» de essentiellement quelques-uns des montres très obscurs Omega du passé. Ce sont les montres originales Omega Speedmaster Alaska Project de 1969/1970 et la montre Speedmaster Alaska Project II qui vient un peu plus tard. Le modèle 2008 combine des éléments de ces deux. Le plus cool parmi ces montres originales de l’Alaska Project ont été produites comme cinq montres de prototype à la demande de la NASA qui voulait une montre encore plus robuste pour l’utilisation dans l’espace. La NASA planifiait aussi une mission (jamais réalisée) vers le côté obscur de la lune où les températures sont beaucoup plus froides.

Là est venu le “nom de projet d’Alaska”, parce que beaucoup de l’Alaska est très froid. La réplique montres hommes a été développée avec un boîtier optionnel en aluminium rouge qui était destiné à offrir à la montre un blindage supplémentaire contre les hautes et basses températures extrêmes (comme l’histoire va). Selon Omega, le cas “bouclier” offre une résistance à la température jusqu’à 260 degrés Celsius et à -148 degrés Celsius. L’aluminium semble avoir une retenue thermique élevée, de sorte qu’il ne chauffe pas ou ne refroidit pas très rapidement. Je pense que c’est plus important que sa capacité réelle d’isolation. La couleur rouge a également été choisie pour des raisons spécifiques – liées soit à la radiation ambiante, soit à la protection contre la lumière du soleil.

Pour les montres originales de l’Alaska Project, Omega a développé un système de poussoir dans le logement en aluminium de beignet qui a permis au chronographe d’être opéré avec lui dessus. Peut-être l’élément le plus étonnant de l’Omega 2008 Speedmaster Moonwatch Alaska Project édition limitée montre était en fait venu avec spécialement fabriqués en aluminium enveloppes extérieures que vous pourriez porter avec la montre (que je fais parfois). Il s’agit d’un ajout très rare à une montre Omega édition limitée, en ce qu’il y avait un accessoire spécialement conçu pour aller avec elle à part le boîtier de montre, sangles et outils.

Omega a également fourni une courroie de velcro blanche de couleur blanche et joliment marquée en plus du bracelet en acier standard Speedmaster avec le projet Omega Speedmaster Moonwatch Alaska. J’ai beaucoup apprécié cette sangle, je n’ai jamais mis la montre sur le bracelet (encore)! Cette sangle vient même en deux tailles, avec une sangle supplémentaire rendant plus confortable à porter avec le boîtier en aluminium. Le dévouement d’Omega à vraiment nerding dehors quand il est venu à concevoir la présentation pour l’édition limitée Omega Speedmaster Moonwatch le projet d’Alaska est louable.

Je ne vais jamais être autant d’un expert Speedmaster que RJ à Fratello Watches, qui a couvert le Omega Speedmaster Moonwatch Alaska Projet ici. Là, vous aurez un peu plus d’histoire, ainsi qu’une image de la très rare montre Alaska Project II qui est le seul historique que les simples mortels pourraient jamais porter. Compte tenu du cas rond et la plupart des mains noires, il est défendable que le 2008 Omega Speedmaster Moonwatch Alaska Project est plus étroitement liée à ce modèle que l’original, mais si vous regardez le lien ci-dessus, vous verrez que la montre ne fonctionne pas parfaitement Correspondent à la montre du projet Alaska de 2008, surtout quand il s’agit de la lunette et la conception des sous-numéros.

Un élément intéressant de trivialité est que l’original Omega Speedmaster Moonwatch projet de l’Alaska d’environ 1970 était beaucoup plus qu’un Speedmaster blanc-marqué. C’était un projet sérieux et coûteux qu’Omega utilisait non seulement pour continuer sa participation aux missions spatiales de la NASA, mais aussi pour améliorer la conception et les performances de Speedmaster. Omega a produit seulement cinq prototypes, et ils ont été les premiers cas de montre pour être jamais produit avec un cas en titane solide. Une des cinq montres est au musée d’Omega en Suisse, et il ya une image d’ici.

Comme vous le savez, ces montres ne sont jamais allées à l’espace parce que la NASA ne s’est pas engagée dans les missions prévues au côté obscur de la lune, mais Omega était impatiente de ne pas avoir le projet entier d’une radiation. Donc, ce qu’Omega a fait était de prendre des leçons du projet Alaska et de les construire dans le Speedmaster Mk II “amélioré” qui a été publié peu de temps après. Omega a introduit un re-numérotage (pas comme une édition limitée) du Speedmaster Mark II en 2014, et ironiquement, c’est une autre montre Speedmaster moderne qui fait partie de ma collection.

Montre Rolex GMT-Master II 116719 BLRO avec Céramique Rouge & Bleu: Retour de la lunette Pepsi

Je dois admettre que c’était assez surprenant de voir Rolex sortir une version lunette en céramique rouge et bleue du GMT-Master II (réf. 116710 BLNR) juste un an après avoir publié une version bleue et noire de la même montre. En effet, comme les ventes dans les magasins Rolex pour le “Batman” GMT-Master II ref. 116710BLNR sont encore chaudes, Rolex poursuit sa mission de relancer la lunette “Pan Am” avec la nouvelle pour 2014 Réf. 116719 BLRO avec une lunette entièrement bleue et rouge GMT.
En un sens, cette nouvelle montre est une dédicace à la montre originale GMT-Master de 1955. Nous avons couvert la montre lors de la discussion de notre histoire de la montre Rolex Oyster Professional et expliqué comment Rolex était en retard au jeu avec une montre pilote, mais a travaillé avec Pan Américain (Pan Am) pilotes de ligne pour développer une pièce d’horlogerie pour leurs besoins. Les segments rouge et bleu de la lunette sont censés agir (plus ou moins) comme un indicateur jour / nuit AM / PM, mais les couleurs vives se sont également avérées plutôt distinctives.

Finalement, Rolex est sorti avec la mise à jour GMT-Master II qui a conservé les tons de couleur bleue et rouge pour la lunette, mais a également ajouté d’autres couleurs ainsi au fil des ans. En 2007, Rolex a cessé de produire la lunette Pepsi (comme on le sait souvent) et un peu plus tard, Rolex a déplacé toutes les réplique de montres suisse de collection GMT-Master II pour avoir des lunettes céramiques Cerachrom. Céramique comme un matériau a été nettement une amélioration par rapport aux anciennes lunettes en aluminium quand il est sorti en 2008, mais il faudrait quelques années avant Rolex a été en mesure de produire lunettes dans une couleur autre que le noir ou bleu.

Rolex a ensuite ajouté vert avec une version de la Date Submariner en 2010, et en 2013 a publié la première lunette en céramique deux tons pour le GMT-Master II. L’innovation principale était de créer une seule pièce de céramique avec deux couleurs. Le processus est compliqué et implique une sorte de magie de cuisson chimique pendant le processus de frittage en céramique. Pouvez-vous deviner quelle couleur la lunette commence comme avant le processus de cuisson?

Il est en fait vert. Le matériau céramique de base commence la vie comme un anneau vert cassant qui, lorsqu’il est cuit, se rétrécit et devient rouge. La lunette rouge est ensuite traitée chimiquement sur la moitié de la surface qui finira par devenir bleue. Le processus de frittage achevé spécialement développé par Rolex après des années d’essais et d’erreurs se traduit par une lunette rouge et bleue, avec un ensemble impressionnant audacieux de couleurs qui a une démarcation parfaite entre les deux couleurs. C’est vraiment un effet brillant, et personne, mais Rolex peut venir près de produire quelque chose comme ça en vrac.

Ainsi, juste un an après la version bleue et noire de l’GMT-Master II vient une version bleue et rouge. De toute évidence, Rolex a poussé pour un retour à une lunette bleue et rouge GMT pendant un certain temps, et étant donné la complexité du travail avec les couleurs en céramique, je suis impressionné par la façon relativement courte qu’il leur a fallu. La vraie question est de savoir si les personnes qui ont acheté (ou achètent) une réf. 116710 BLNR ont quelque chose d’être bouleversé.

Il est facile de déduire que la version noire et bleue était à mi-chemin du modèle rouge et bleu, mais je pense que c’est vraiment juste une autre saveur. Quand le GMT bleu et noir est sorti, Rolex savait clairement qu’il avait un modèle bleu et rouge dans les travaux. Pour eux, c’était une capacité de sortir en premier avec la première lunette en céramique en céramique du monde, puis un an plus tard pour faire le suivi de la première lunette en céramique rouge et bleue du monde. En fait, c’est aussi la première fois que quelqu’un a produit de la céramique rouge disponible dans le commerce dans une montre.

Hublot a sorti techniquement la première réplique montres en céramique rouge avec le Classic Fusion Skeleton Tourbillon pour 2013, mais c’était une pièce unique et le matériau n’a jamais été mis dans un produit commercial. Donc Rolex ne les ont battre à cet égard. Néanmoins, même si Hublot (ou une autre marque) vendait de la céramique rouge, aucun d’eux ne viendrait même près de la sophistication de Rolex quand il s’agit de produire des pièces de céramique-qui est un mélange d’art et de science comme c’est un processus délicat. Encore une fois, l’avantage de la céramique est à la fois la permanence de la couleur (il ne se fanera pas) ainsi que les propriétés durables de résistance aux rayures du matériau dur (ce qui signifie qu’il vieillira très bien).

Mis à part la nouvelle lunette bleue et rouge, il n’y a rien de nouveau sur cette version de la montre GMT-Master II. Il conserve la taille du boîtier de 40mm de large et fait en interne Rolex calibre 3186 automatique COSC Chronomètre mouvement certifié. C’est bien sûr un design très populaire, est à égalité avec le Submariner parmi les montres de sport Rolex le plus désiré.

Je n’ai pas abordé peut-être l’élément le plus controversé sur la référence réplique de montres Rolex GMT-Master. 116719 montre BLRO et qui est le matériel du cas. Si vous vous demandez comment quelqu’un peut prendre une décision entre la version rouge et bleue ou bleue et lunette noire de l’GMT-Master II, la réponse va être le prix. Alors que la réf. 116710 BLNR est livré en acier, ce 2014 116719 BLRO est offert uniquement en or blanc 18 carats. Pour certaines personnes, ce petit morceau de nouvelles frappe comme un coup de poing car il ya tellement de «vouloir» dans cette nouvelle montre Pepsi cadran, mais des dépenses considérables ainsi. Rolex a fait de l’une des montres GMT les plus populaires de l’histoire quelque chose de très exclusif cette année. La raison est bien sûr simple. Tout d’abord, la lunette en céramique bleue et rouge est toujours difficile à produire en quantité, et deuxièmement, comme vous le savez, ils ont juste sorti une version bleue et noire en acier l’année dernière.

Omega Seamaster Planet Ocean GMT Deep Black Montres en céramique en

Les amateurs de montres de plongée et de céramique se réjouiront aujourd’hui comme Omega débuts les nouveaux modèles Omega Seamaster Planet Ocean Deep Black comme les références 215.92.46.22.01.001 (noir principalement monochromatique), 215.92.46.22.01.002 (accents bleus), 215.92.46.22.01.003 (Accents rouges), et le 215.63.46.22.01.001 en or et en céramique. Il s’agit d’une précieuse extension de la déjà mise à jour pour 2016 Seamaster Planet Ocean watch famille avec quelques retouches intéressantes. Bien sûr, le plus important est que le «Deep Black» est la prise de vue de la planète océan sur le Speedmaster Dark Side of Moon (commentaire ici) qui a traduit avec succès l’attrait de la boîte en acier polie Speedmaster dans une pièce en céramique noire polie.

J’ai l’impression que les modèles de montres Omega Seamaster Planet Ocean Deep Black continueront à l’avenir avec d’autres modèles, mais au lancement, les premiers modèles offrent une combinaison unique d’éléments qui rendent un modèle convaincant à part le nouveau boîtier en céramique noire. Il est cependant également intéressant de noter que c’est la première 1:1 réplique de montres de plongée étanche de 600 mètres en céramique que je connais. Je ne sais pas assez comment la céramique manipule la haute pression, mais il est possible qu’une ingénierie intelligente ait été nécessaire pour rendre le modèle Omega Seamaster Planet Ocean Deep Black possible.

Omega a conçu le Planet Ocean Deep Black pour avoir un boîtier en céramique noire, lunette, ainsi que le cadran. Le boîtier est une pièce de céramique, et la finition dépend du modèle. Ce n’est pas facile à voir dans les photos de stock, mais les modèles en or 18K Sedna et en céramique noire ont des étuis polis, tandis que les modèles comme les montres Deep Black bleu ou rouge accentués ont des caisses et des cadrans mat-finis.

Omega utilise également sa technologie Liquidmetal ou Ceragold (même que Liquidmetal mais utilise de l’or) sur les lunettes et les couronnes pour appliquer les marqueurs et le logo Omega. L’avantage de cette technologie est mieux expliqué en termes de résistance à l’usure. Plutôt que d’imprimer sur le dessus du matériau céramique, Liquidmetal a utilisé du métal fondu pour remplir les canaux pour créer les marqueurs – qui ne gratteront pas. C’est une bonne chose pour les gens qui aiment leurs montres à regarder mieux, plus longtemps. Quand il s’agit de couleurs telles que le rouge ou le bleu (sur ces modèles), Omega utilise caoutchouc vulcanisé injecté comme ils l’ont fait sur d’autres 2016 Omega Seamaster Planet Ocean modèles qui ont fait leurs débuts à Baselworld.

Omega a été extrêmement sérieux sur le raffinage et l’amélioration de leurs réplique montres existantes récemment, de sorte que les modèles comme les nouvelles montres Planet Ocean manque de pure nouveauté, ils compensent en petits détails notables et des améliorations globales. Un bon exemple est “Naiad Lock”, qui est un nouveau système créé par Omega pour s’assurer que leurs caissons en céramique vis sur le boîtier de sorte que le texte est parfaitement au niveau de la montre. C’est un petit détail pour sûr, mais résonnera bien avec beaucoup de clients à la recherche d’efforts pour trouver la perfection dans les montres de luxe. Il est à noter que, outre une montre en céramique à plongée profonde, le Omega Seamaster Planet Ocean GMT Deep Black est également doté d’un fond de verre en saphir – ce qui n’est pas rare dans les montres de plongée.

Une vitrine d’exposition est une bonne chose parce que nous pouvons voir un mouvement très admirable utilisé dans les montres Omega Seamaster Planet Ocean GMT Deep Black. L’intérieur est le calibre Omega fabriqué à l’interne 8906 “Master Chronometer” mouvement. Ce mouvement Co-Axial automatique fonctionne à 3.5Hz (25.200bph) avec une réserve de marche d’environ 60 heures. C’est l’un des nouveaux mouvements certifiés METAS qui signifie également qu’il est plus ou moins «entièrement anti-magnétique».

Ceci est réalisé par l’utilisation de pièces non métalliques dans le mouvement. Le calibre 8906 comporte également un ressort de balance en silicium et offre l’heure, la date et le deuxième fuseau horaire via une main GMT 24 heures. Cela seul fait une mise à niveau sur le Omega Seamaster Planet Ocean GMT existant . Tous les mouvements METAS sont certifiés en interne par Omega, mais offrent également la certification COSC Chronometer (même si COSC est à ce stade inférieur à la certification METAS d’Omega – comme il est également à la “Rolex” Superlative Chronometer) certification).

Omega a décidé de combiner la plus grande taille Seamaster Planet Ocean avec une complication GMT – ce qui n’a pas été fait jusqu’à présent. Le Seamaster Planet Ocean GMT a fait ses débuts à l’origine dans la collection Planet Ocean d’une taille d’environ 43 mm. C’est toujours ma taille préférée pour la planète océan. Pour l’océan profond (qui pour une raison quelconque n’a pas encore GMT dans le nom à partir de maintenant), Omega utilise un 45,5 mm de large (17,18 mm d’épaisseur) Planet Ocean cas, ce qui est intéressant. Bien sûr, étant donné qu’il s’agit d’une planète océan, la montre continue d’avoir une vanne de libération d’hélium à 10 heures (surtout pour le style ces jours-ci).

Vous remarquerez également quelques différences de cadran qui sont importantes à parler. Le Planet Ocean GMT de 43 mm de large est doté d’une lunette tournante marquée 24 heures sur 24, tandis que l’Omega Seamaster Planet Ocean GMT Deep Black possède une lunette de plongée traditionnelle de 60 minutes. Omega a conçu une échelle de 24 heures dans le cadran lui-même – ce qui en fait une belle solution hybride pour de nombreux utilisateurs. Les cadrans en céramique noire sont donnés un nouveau style de chiffres arabes pour 2016, et les mains sont soit 18k blanc ou or Sedka 18k (avec matériau SuperLumiNova luminant).

Omega n’a pas de pénurie de produits à vendre, mais ces nouvelles versions Deep Black de la planète océan sont vraiment bien malgré le catalogue des produits Omega étant un peu robuste. Les montres Seamaster Planet Ocean de 2016 sont sans doute les meilleures que la marque a produites jusqu’à présent, et la combinaison d’améliorations esthétiques avec les mouvements METAS font un produit très souhaitable. Attendez-vous à beaucoup d’anciennes montres Planet Ocean à être sur le marché que les fans font de la place pour certains des nouveaux, que ce soit Deep Black ou des modèles en acier.

J’aime aussi que Omega est très simple sur l’attrait de leur 18k Sedna (rose) modèles d’or qui combinent le look attrayant de l’or et la céramique noire. Même si ils comprennent ce sont des réplique de montres suisse de plongée «réel», Omega dit le «modèle d’or est un morceau de style de vie pour les gens qui aiment le temps sur le pont. Ils se joignent à cette déclaration en discutant de la performance globale «dans l’eau» de la collection entière de planète océan – qui est remarquablement bonne quand nécessaire pour des buts réels de plongée.

Bien sûr, ce que beaucoup de gens veulent voir à l’avenir sont des bracelets en céramique noire d’Omega. Est-ce que ceux-ci viendront jamais? Peut-être – tout dépend de la force qu’ils peuvent concevoir. Pour l’instant, les montres Planet Ocean Deep Black viennent sur incroyablement confortable sangles en caoutchouc, conçu pour avoir l’aspect texturé de tissu. La nouvelle sangle semble fantastique, et la boucle déployante utilise réellement certaines pièces en céramique (comme les boutons et la couverture qui toucherait une table). Le reste du fermoir est en titane «ceramitisé» de couleur noire. La bonne nouvelle ici est que même la sangle bénéficiera d’une plus grande résistance à l’usure grâce à la plupart du matériel en céramique exposée.